20 avril 2019

Les parkings publics mutualisés de Toulouse-La Cartoucherie, outil de bien-vivre !

En tant qu’aménageur innovant, la place du stationnement nous interpelle. Sur l'écoquartier toulousain de La Cartoucherie, nous avons totalement repensé la place de la voiture : il ne vous est pas possible de vous garer sur la voie publique, mais seulement dans les parkings en sous-sol des résidences ou dans les parkings silos publics mutualisés. Le parking du Barry est le premier de ce genre à Toulouse. Il va être complété par deux autres parkings sur l’écoquartier.

Un espace public libéré des véhicules sur voirie, à la Cartoucherie

Comment garer sa voiture ? La question se pose aux citadins, et Toulouse est évidemment concerné. Sur l'écoquartier toulousain de La Cartoucherie, il n’est tout simplement pas possible de stationner sur la voie publique.

Excepté les places pour personnes à mobilité réduite, il est interdit d’y garer sa voiture en voirie, autrement que pour une dépose-minute. La circulation a été organisée « sans donner à la voiture de place prépondérante par rapport aux autres modes de déplacement que nous soutenons, comme les transports publics ou le vélo » explique Céline Gislard, chef de projet de la ZAC Cartoucherie, chez Oppidea. Il fallait même éviter tout entre-deux possible : quelques places disponibles sur voirie, en nombre insuffisant pour couvrir les besoins, aurait entraîné des flux de véhicules supplémentaires aux heures de pointe, à la recherche d’une hypothétique place de stationnement.

Notre ambition d’aménageur est de fournir aux usagers du quartier et ses habitants le confort et la tranquilité les plus aboutis. Il s’agit aussi d’accompagner l’évolution des modes de déplacement en laissant la place et la fluidité nécessaires pour que tout le monde puisse circuler.

Un système de stationnement vertueux et inédit à Toulouse-La Cartoucherie

Alors comment faire pour garer son véhicule ? On dispose soit d’une place dans sa résidence (peu nombreuses du fait de limites de constructibilité en sous-sol) qui inclut un coût au moment de l’achat de son logement neuf, soit on opte pour les parkings mutualisés. « Oppidea a créé sur La Cartoucherie le partage innovant de parkings silos mutualisés entre commerçants, entreprises et habitants » précise encore Céline Gislard.

Place à la rotation : les professionnels s’y garent la journée, les résidents le soir, au retour de leur travail. Les visiteurs peuvent s’y garer à toute heure.

Le système est clairement vertueux. Le besoin de stationnement est couvert et la construction de 30 % de places a été économisée tout en assurant la couverture des besoins réels.

parking silo fonctionnement La Cartoucherie

Il ne faut pas oublier que le stationnement résident payant de sa voiture gagne peu à peu tous les quartiers de la ville. A la Cartoucherie, il prend donc tout bonnement une forme inédite.

A la Cartoucherie, des formules de stationnement pour tous et durables en parking public

Avec 466 places, le parking public du Barry, situé à côté du groupe scolaire, accueille les voitures des salariés, mais aussi des résidents du quartier, qu'ils soient locataires ou propriétaires. Différentes formules d'abonnement au parking public sont proposées. L'abonnement est de 60 € par mois pour les habitants de l'écoquartier de La Cartoucherie, voire de 25 € par mois pendant 10 ans si vous disposez d'un bail négocié sur une place, à l'achat de votre logement, ou si vous logez dans un logement du parc social.

Coté entreprises, l’amodiation (sorte de location longue durée) court sur 30 ans et permet de faire stationner chaque salarié pour 47 €/mois.

Les visiteurs sont également dirigés vers ces parkings publics pour se garer : la rotation de ces usagers ponctuels, avec une tarification cohérente avec la politique de stationnement de la Ville de Toulouse, permet de contribuer à l’équilibre de l’exploitation et à la durabilité de ce système de parking public.

La formule de stationnement mutualisé de la ZAC Toulouse-La Cartoucherie que nous portons a été lauréat des Défis Urbains 2017, dans la catégorie « Espace Public – Voiries et circulation
Céline Gislard, chef de projet de la ZAC Cartoucherie, chez Oppidea 

Les parkings publics mutualisés de la Cartoucherie répondront à tous les besoins futurs

Le parking du Barry mutualisé que nous avons créé pour l’ensemble des usagers de l’écoquartier permet donc de se garer sans problème. Il comprend aussi plusieurs « services » à valeur ajoutée pour les usagers dont :

  • Places pour recharger son véhicule électrique,
  • Places de co-voiturage,
  • Station de nettoyage à sec des véhicules,
  • Station de gonflage,
  • Stationnement des véhicules en auto-partage de la coopérative Citiz.

Le parking du Barry, P1, s’il n’est pas encore saturé, va voir l’arrivée d’autres parkings, accompagnant l'arrivée progressive de nouveaux habitants, mais aussi de nouveaux travailleurs dans les nouvelles phases de la ZAC. Des transferts d’usagers vont probablement intervenir, d’un parking à un autre, pour réduire la distance entre logement et parking et favoriser le confort de tous.

 

Parking P3 Cartoucherie écoquartier
Le parking P3, situé en face du zénith de Toulouse, est en construction à La Cartoucherie.
​​​​​​

Depuis janvier 2019, un deuxième parking est en construction, dit parking P3. Il se trouve face au Zénith, au sud du quartier. Il sera livré fin 2020 et comptera 550 places. Enserré à proximité des logements, celui-ci a été conçu pour éviter toute nuisance vis-à-vis de son voisinage immédiat (garde-corps pour éviter le balayage des phares à proximité des logements, façades habillées pour une meilleure intégration architecturale et urbaine, etc.).
En plus des résidents, nous orientons ce parking P3 vers les nombreux visiteurs qui ne vont pas manquer d’animer le tiers-lieu de la Halle, une fois celle-ci rénovée. Le parking P2, qui comptera 440 places, est de son côté attendu à l’angle de l’avenue de Grande-Bretagne et du chemin du Barry, à horizon fin 2021.

L’écoquartier Toulouse-La Cartoucherie offrira ainsi à terme une offre en stationnement généreuse, bien répartie sur le quartier et respectueuse des autres modes de déplacements par l’espace dégagé sur les voiries.

Retour à la catégorie Vivre